Un mois de prison avec sursis pour avoir arraché un niqab

le
0
Une retraitée était poursuivie pour avoir agressé une Émirienne dans un magasin du XVe arrondissement de Paris.

«Pour moi, le port du voile intégral est une agression, je me suis sentie agressée en tant que femme». C'est ainsi qu'une retraitée, poursuivie pour avoir arraché le voile intégral d'une Émirienne et l'avoir frappée le 4 février dernier, avait justifié son geste. Jeudi, Marlène, une ancienne enseignante de 63 ans, a été condamnée à un mois de prison avec sursis et 800 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Paris. Une peine légèrement inférieure aux réquisitions du parquet, qui réclamait deux mois de prison avec sursis et 750 euros d'amende. La victime, quant à elle, réclamait 10.000 euros.

Reconnue coupable de «violences commises en raison de l'appartenance de la victime à une religion déterminée», la prévenue, présentée comme une habituée des pays arabes où elle aurait déjà travaillé, était absente du tribunal et ne s'était pas fait représenter par un avocat, ni au procès, ni au rendu du jugement. Devant la police, elle avait reconnu le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant