Un missile balistique nord-coréen tiré d'un sous-marin

le , mis à jour à 10:14
0
    * Le missile a parcouru environ 500 km, dit la Corée du Sud 
    * Il est tombé dans une zone de défense japonaise 
    * La technique nord-coréenne semble progresser, dit Séoul 
 
 (Actualisé avec déclaration japonaise, précisions) 
    par Ju-min Park et Jack Kim 
    SEOUL, 24 août (Reuters) - La Corée du Nord a tiré mercredi 
matin un missile balistique à partir d'un sous-marin au large de 
sa côte est, a annoncé l'armée sud-coréenne. 
    Le tir a eu lieu vers 05h30 (mardi 20h30 GMT) près de la 
ville côtière de Sinpo, où les images des satellites signalent 
la présence d'une base pour submersibles, a-t-on appris auprès 
de l'état-major et du ministère de la Défense sud-coréens.  
    Le projectile, qui a parcouru un demi-millier de kilomètres, 
 a atteint la zone d'identification aérienne du Japon, ce qui 
est sans précédent, a annoncé Yoshihide Suga, secrétaire général 
du gouvernement, lors d'un point de presse. 
    Selon l'agence de presse Yonhap, l'angle de tir très 
important laisse supposer que sa portée avoisine le millier de 
kilomètres s'il est tiré dans des conditions plus 
conventionnelles.  
    La technologie MSBS (missiles mer-sol balistiques 
stratégiques) de la Corée du Nord "semble avoir progressé", a 
souligné un militaire sud-coréen interrogé par Reuters. 
    Le tir a également été détectée par l'armée américaine. Le 
missile, sans doute de type KN-11, a parcouru 480 km avant de 
s'abattre dans la mer du Japon, a précisé un responsable 
militaire. 
    Deux jours avant ce lancement, la Corée du Sud et les 
Etats-Unis avaient entamé leurs manoeuvres militaires annuelles 
que la Corée du Nord considère comme des préparatifs à une 
invasion. Pyongyang avait menacé de riposter. 
    L'armée nord-coréenne avait déjà procédé à plusieurs tirs de 
missiles de divers type, cette année, dont l'un s'est abattu 
début août à proximité des eaux japonaises.   
    Début juillet, un autre missile balistique avait été tiré 
d'un sous-marin nord-coréen, mais l'essai avait, semble-t-il, 
échoué. Il a été effectué au lendemain de l'annonce d'un projet 
de bouclier antimissile américain en Corée du Sud.   
    La Corée du Nord a par ailleurs procédé le 6 janvier à son 
quatrième essai nucléaire   et a lancé une fusée à 
longue portée le mois suivant, ce qui lui a valu un de nouvelles 
 sanctions de la part des Nations unies. 
    La tension est encore montée d'un cran dans la péninsule 
coréenne avec la récente défection de l'ambassadeur adjoint de 
Corée du Nord au Royaume-Uni, Thae Yong Ho, qui s'est rendu en 
Corée du Sud avec sa famille.   
 
 (Avec Yun Hwan Chae; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant