Un miracle pour Tours

le
0
Un miracle pour Tours
Un miracle pour Tours

Si la présence de l'entraîneur italien Marco Simone sur le banc du Tours FC n'a échappé à personne, la signature de son compatriote attaquant Luca Miracoli est passée beaucoup plus inaperçue. Qui est donc ce jeune transalpin de 23 ans et comment s'est-il retrouvé dans les rangs des Tourangeaux ?

"Depuis mon enfance, j'y ai droit. Mais je réponds toujours que je n'y peux rien. Ce n'est pas moi qui ai choisi mon nom " Invité par le quotidien La Nouvelle République à s'exprimer sur les jeux de mots au sujet de son patronyme, lors de son arrivée au Tours FC, l'Italien Luca Miracoli (miracles en français, ndlr) n'a pas pris la mouche. Sans doute par habitude. Mais également parce que son nom de famille révèle certainement une petite part de vérité. Non, finir au TFC n'était assurément pas le rêve de ce tifoso invétéré du Genoa. Son arrivée sur les rives de la Loire et du Cher tient, en revanche, bien du miracle. Heureusement, la migration de l'autre côté des Alpes s'est très bien passée, comme le confie son agent Marco Maselli : "Luca est tout de suite tombé amoureux de la ville de Tours et du club. Il s'est adapté très facilement à la France et a apprécié l'organisation du club qui est plus sérieuse que dans beaucoup de clubs en Italie. Son intégration a été vraiment naturelle." Comme en témoigne sa première titularisation ponctuée d'un but face à Créteil. Certes sans lendemain pour l'instant, mais si le vrai miracle était encore à venir ?

Une vidéo et un essai réussi


Voir un attaquant italien débarquer en Ligue 2 est effectivement rare et surprenant. Tout juste peut-on se rappeler de l'Italo-Uruguayen Sebastián Ribas passé par Dijon de 2008 à 2011. Le choix de carrière de Miracoli amène donc à s'interroger, même si son agent livre des premiers éléments de réponse : "Indéniablement, la présence d'une référence italienne de haut niveau comme Simone a influencé le choix de Luca. Pour sa première expérience à l'étranger, ça peut lui être naturellement d'une grande aide." Le jeune transalpin de 23 ans n'a toutefois bénéficié d'aucun traitement de faveur de la part de l'ancien buteur du Milan AC, Paris ou Monaco : "Simone connaissait Luca de nom et il a ensuite pu l'observer sur vidéo. Mais pour ne pas se tromper, il a quand même exigé de le voir en personne pour un essai", révèle Marco Maselli. "Luca a saisi l'occasion au vol, il n'a pas hésité à se remettre en question. Ensuite, il a été très bon lors de l'essai et l'opération s'est conclue très simplement."

Libre suite à la faillite de Varese où il évoluait la saison dernière, le natif de Gênes s'est ainsi engagé pour deux ans…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant