Un ministre atténue le propos du président philippin sur les USA

le
0
    MANILLE, 21 octobre (Reuters) - Les Philippines 
maintiendront leurs relations commerciales et économiques avec 
les Etats-Unis et l'Occident, a assuré vendredi le ministre du 
Commerce, au lendemain de la proclamation par le président 
Rodrigo Duterte de sa rupture avec Washington. 
    Le nouvel homme fort de Manille a tenu ces propos lors d'une 
visite à Pékin jeudi, avec l'intention affichée de forger une 
nouvelle alliance commerciale avec la Chine.   
    "Laissez moi clarifier", a dit vendredi le ministre, Ramon 
Lopez, interrogé à Pékin par CNN Philippines. "Le président n'a 
pas parlé de séparation." 
    "En matière de relations économiques, nous n'interrompons 
pas le commerce, les investissements avec l'Amérique. Le 
président a fait part de son désir de renforcer les liens avec 
la Chine et la région de l'Asean (Association des nations de 
l'Asie du Sud-Est-NDLR) avec lesquelles nous avons des échanges 
commerciaux depuis des siècles." 
    "Mais nous n'allons absolument pas cessez de commercer avec 
l'Ouest, en particulier avec les Etats-Unis." 
    Depuis son arrivée à la présidence au début de l'été, 
Rodrigo Duterte s'en prend régulièrement aux Etats-Unis, qui 
critiquent notamment la brutalité de sa campagne anti-drogue. 
    Il se dit au bord de la rupture avec l'ancienne puissance 
coloniale, mais aucune de ses menaces ne s'est encore traduite 
dans les faits, soulignent des responsables américains.  
    Les Philippines sont le troisième bénéficiaire de l'aide 
militaire américaine en Asie, après l'Afghanistan et le 
Pakistan, et un partenaire clé pour Washington dans la région. 
 
 (Neil Jerome Morales, Nicolas Delame pour le service français, 
édité par Gilles Trequesser) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant