Un mini-laboratoire sous la peau

le
1
INFOGRAPHIE - Un implant sous-cutané, développé par des chercheurs suisses, permet de mesurer en temps réel différentes substances produites par l'organisme.

De nombreuses maladies chroniques nécessitent de mesurer régulièrement certains paramètres biologiques qui renseignent sur l'état de santé du patient ou les effets d'un traitement. Dans le cas du diabète d'énormes progrès ont été faits pour éviter des prises de sang répétées, mais pour beaucoup d'autres patients les prélèvements sanguins restent encore inévitables. Cela pourrait changer dans les années qui viennent grâce à un implant développé par des chercheurs de l'École fédérale polytechnique de Lausanne (Suisse). Une fois inséré sous la peau du patient, cet implant peut mesurer des substances, telles que le glucose ou le cholestérol, et transmettre les données en temps réel directement au médecin. Un prototype de ce dispositif est présenté ce mercredi au congrès européen de design de systèmes électr...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cboivin1 le mercredi 20 mar 2013 à 15:35

    Un certain manque à gagner pour l'industrie du réactif...à moins d'acheter la start-up...et peut-être un début de solution pour la sécu...