Un mini-bar à vêtements dans votre chambre d'hôtel

le
0

La marque Pimkie propose aux clients d'hôtels d'essayer et d'acheter des vêtements mis à disposition dans leur chambre. Le concept est décliné ce mardi à Paris pour la Fashion Week. D'autres enseignes, comme le site Videdressing.com et Gap, ont testé des services de ce type.

Vous pouvez désormais vous permettre de voyager léger. La marque française de prêt-à-porter Pimkie a lancé cet été un concept original de shopping: le «Mini Fashion Bar». Pensé par l'agence Happiness Brussels et déployé en premier dans l'hôtel Banks Boutique d'Anvers, en Belgique, ce service fonctionne comme un mini-bar classique. Sauf qu'il contient des vêtements et accessoires pour femmes. Une sélection spécialement élaborée «en fonction de la météo, de la ville où vous vous trouvez et des événements qui s'y déroulent» et présentée sous la forme d'un menu. Trois looks sont mis à la disposition des voyageuses.

Les clientes peuvent piocher à leur guise dans ce mini-bar, les pièces «consommées» étant facturées à la fin du séjour. «Leurs prix sont les mêmes que dans les magasins Pimkie», précise un porte-parole de l'enseigne. Comptez par exemple 15 euros pour un t-shirt et 30 euros pour une paire de baskets. Une offre inattendue dans des établissements plutôt haut de gamme. Si une taille manque, elle peut être demandée directement à la conciergerie de l'hôtel qui dispose d'un stock. Forte du succès de l'opération en Belgique, Pimkie a étendu son concept à Milan la semaine dernière et s'installe à partir de ce mardi, le temps de la Fashion Week, à l'Hôtel Baume dans le Quartier Latin à Paris. D'autres villes suivront, comme Barcelone ou Berlin. «Peut-être que ces mini-bars seront un jour installés à l'année dans des hôtels», répond le porte-parole. À condition de résoudre le casse-tête de l'approvisionnement de ces mini-bars ...

Proposer un «séjour mode» à l'hôtel, l'expérience a également été menée par le site de shopping communautaire Videdressing.com, en partenariat avec l'Hôtel Particulier Montmartre à Paris. Du 13 au 28 juin dernier, les clients séjournant dans l'une des cinq suites de l'établissement haut de gamme ont pu profiter d'un dressing spécialement réalisé par l'équipe de stylistes de la jeune société. «Le bilan de cette opération a été très positif, tant au niveau des retombées presse, des commentaires sur les réseaux sociaux ou du nombre de visites sur notre site», explique une porte-parole de Videdressing.com, qui estime «possible de réitérer l'expérience même si ce n'est pas prévu pour l'instant». Créée en 2009, la société revendique 4 millions de visites par mois sur son site et 18.000 marques représentées, «de Zara à Prada». Au total, son catalogue compte 900.000 produits.

«Chercher» des clients potentiels

«En se rapprochant d'un hôtel, Videdressing.com sort de l'univers du e-commerce pour venir se placer du côté du style de vie, tout comme Pimkie qui vient créer la surprise en allant ‘chercher' des clients potentiels dans un lieu inhabituel et ‘hors boutiques'», décryptent les experts de l'Observatoire Cetelem.

Un exercice que les chaînes hôtelières et marques maîtrisent déjà bien aux États-Unis ou au Royaume-Uni, raconte le Daily Mail .Au James Hotel de New York, les clients peuvent louer ou acheter des lunettes de soleil de la marque californienne GLCO. Toujours à New York, le Dream Downtown propose les services d'un styliste en chaussures, baskets et autres souliers de luxe. L'hôtel W de Leicester Square, à Londres, met gratuitement à la disposition de ses clients une garde-robe pour leurs sorties, en partenariat avec le site de location Girl Meets Dress. Enfin, la palme du «room service» revient au Virgin Hotel de Chicago dont le personnel accepte d'aller chercher les commandes passées par ses clients sur le site de Gap pour leur ramener directement dans leur chambre.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant