Un million de Français adeptes du financement participatif

le
1
Avec plus de 44 000 projets mis en ligne sur les plateformes de crowdfunding, la finance participative s'est imposée comme un levier de croissance pour de nombreux secteurs d'activité.
Avec plus de 44 000 projets mis en ligne sur les plateformes de crowdfunding, la finance participative s'est imposée comme un levier de croissance pour de nombreux secteurs d'activité.

My Major Company, Kiss Kiss Bank Bank, Ulule, Prêt d'union... Les noms de ces plateformes de financement participatif sont devenus familiers. En effet, depuis le succès du chanteur Grégoire, révélé par le public via My Major Company en 2007, le concept de financement participatif s'est ancré dans les habitudes des Français. Ce jeudi, l'Association Financement participatif France (FPF), qui regroupe les acteurs français du crowdfunding, présentait justement les résultats de son premier semestre autour d'un chiffre symbolique : un million de Français ont déjà participé au financement d'un projet en crowdfunding. Nicolas Lesur, président de FPF, s'est réjoui : "La finance participative marque sa capacité à se démocratiser et à devenir une source de financement crédible et pérenne de l'économie française." Avec 66 millions d'euros collectés depuis janvier, contre 33 millions l'an dernier sur la même période, les fonds réunis par les plateformes ont doublé. Le financement participatif apparaît comme une solution au problème du financement de l'amorçage d'un projet, au point que même les acteurs traditionnels que sont les banques s'intéressent de près au phénomène, engagent des partenariats avec les plateformes existantes ou se lancent dans la mise en place de leur propre plateforme de financement participatif.Esprit de communauté 2.0Trente-sept plateformes de financement participatif ont été interrogées dans le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5124785 le samedi 26 juil 2014 à 01:00

    Traduction: c'est la dèche !