Un millier de prothèses de hanche non conformes placées sous séquestre

le
2
Un millier de prothèses de hanche non conformes placées sous séquestre
Un millier de prothèses de hanche non conformes placées sous séquestre

L'affaire des prothèses de hanche non conformes révélée par le «Parisien»-«Aujourd'hui en France» ce jeudi matin est en train de connaître de rapides développements. Près d'un millier de prothèses de la hanche non certifiées fabriquées par la société Ceraver ont d'ores et déjà été placées sous séquestre en attendant une décision formelle de police sanitaire la semaine prochaine. L'Agence du médicament (ANSM) chargée de l'enquête souligne par ailleurs, qu'à ce stade, rien ne démontre «un risque sanitaire» lié à ces dispositifs.

De son côté, la direction de Ceraver, numéro deux français des prothèses orthopédiques, défend ses produits.

Enquête ouverte par le ministère il y a deux mois

Quelques heures auparavant, la ministre française de la Santé, Marisol Touraine, avait démontré qu'elle était décidée à faire avancer rapidement le dossier, en demandant en premier lieu le retrait du marché de ces prothèses orthopédiques produites par la société Ceraver. Et de préciser qu'une enquête par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a été lancée il y a plus de deux mois «sans nécessairement en informer et alerter l'opinion publique» afin de «ne pas affoler les patients».

«Le ministère de la Santé a été informé de pratiques non conformes de la société Ceraver dont certains produits ont été utilisés en chirurgie orthopédique sans avoir reçu de certification CE pour mise sur le marché», indique le communiqué du ministère. «Sur la base de ces premiers éléments», Marisol Touraine a demandé à l'ANSM de «prendre toutes les mesures nécessaires pour le retrait des lots de produits en cause et de garantir l'information des patients concernés».

L'AP-HP retire les produits incriminés

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a décidé de retirer «immédiatement» les prothèses de hanche non conformes fabriquées par la société Ceraver,...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 2 mai 2013 à 12:58

    Dans mon entourage, il y a de la prothèse...et ça se passe assez mal une fois sur deux...POURQUOI???...L'enquète du Parisien serait elle révalatrice et déterminante ???...

  • rraclot le jeudi 2 mai 2013 à 12:14

    Moi ça va! Je n'ai pas de prothèse, mais mes voisins doivent s'inquièter....