Un millier de migrants secourus au large des côtes libyennes

le
0
Des migrants attendant d'être secourus en mer méditérranée, au nord des côtes libyennes, le 3 octobre.
Des migrants attendant d'être secourus en mer méditérranée, au nord des côtes libyennes, le 3 octobre.

Une douzaine de migrants sont morts, en marge de ce sauvetage. « C’est l’opération la plus folle que j’ai vue », raconte un officier du navire engagé dans l’opération Triton de Frontex.

Un millier de migrants à calmer et à transférer, des centaines d’autres à secourir, des passeurs qui rôdent… L’équipage norvégien du Siem Pilot s’est retrouvé samedi 22 octobre dans une position difficile au large de la Libye.

« C’est l’opération de sauvetage la plus folle que j’ai vue », raconte Jan Erik Valen, un officier du navire engagé dans l’opération Triton de Frontex, l’agence européenne de contrôle des frontières, à l’équipe de l’AFP embarquée sur le navire.

Pour le Siem Pilot, l’appel arrive vendredi soir : il doit récupérer des centaines de migrants recueillis dans la journée par l’Okyroe, un pétrolier battant pavillon des Iles Marshall, afin de les conduire en Italie. Mais sur le pétrolier, c’est « le chaos », raconte l’officier. Des migrants pressent pour obtenir un gilet de sauvetage et monter plus vite sur le canot du transfert.

Les femmes et les enfants d’abord Le navire norvégien envoie des renforts, équipés de boucliers anti-émeute. « Nous avons dû utiliser des matraques pour leur faire peur, en frappant sur des tuyaux pour faire beaucoup de bruit. Nous avons aussi dû frapper quelques-uns » des migrants, regrette M. Valen.

Toute la nuit, le transfert se poursuit, malgré la présence d’un bateau de passeurs assez agressifs, raconte le commandant de police Pal Erik Teigen, responsable des opérations.

« Nous avons utilisé le projecteur du bateau pour les faire fuir mais ils semblaient déterminés à récupérer les canots après le sauvetage » Et soudain, d’...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant