Un milliard d'euros en plus pour Orange

le
0
En vertu d'un accord signé sur l'itinérance mobile en 2G et 3G, Free Mobile pourra s'appuyer sur le réseau d'Orange pour déployer ses propres services d'ici à 2012. Iliad, maison mère de Free, bondit en Bourse.

C'est une nouvelle victoire pour Xavier Niel, le P-DG d'Iliad, maison-mère du célèbre fournisseur d'accès à Internet Free. Son groupe a en effet annoncé ce jeudi avoir réussi à signer un accord sur la téléphonie mobile de deuxième génération (2G) élargi à la troisième génération (3G) et ce, «au terme d'un processus de négociation de plusieurs mois». En vertu de cet accord, Free Mobile, la filiale de téléphonie mobile du groupe Iliad qui a bataillé pendant des années pour obtenir la quatrième licence de téléphonie mobile aux côtés des opérateurs historiques (Orange, Bouygues, SFR), pourra s'appuyer sur le réseau d'Orange (France Télécom), pour déployer ses propres services. Une seule condition : avoir couvert avec ses propres installations au moins 25% de la population avant de pouvoir utiliser celles de son concurrent. Free s'était engagé dans sa licence obtenue en 2010 à disposer d'un réseau en propre couvrant au moins 90% de la population à l'h

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant