Un militant italien, otage de salafistes, assassiné à Gaza

le
0
Ce journaliste, militant d'un mouvement pacifiste pro-palestinien, avait été capturé jeudi par un groupe salafiste. Le Hamas promet de «traquer les auteurs de ce crime atroce». Rome dénonce un geste «vil et insensé».

Son sort a été scellé en quelques heures. Un militant pacifiste italien, enlevé jeudi par un groupe salafiste à Gaza, a été exécuté par ses ravisseurs, a annoncé vendredi le Hamas. Le mouvement islamiste a promis de «traquer» les auteurs de ce «crime atroce» et inédit, aucun otage étranger n'ayant été tué dans le territoire depuis son accession à l'autonomie en 1994.

La dépouille de Vittorio Arrigoni a été retrouvée quelques heures après l'annonce, jeudi, de son enlèvement, le premier d'un étranger à Gaza depuis que la prise de contrôle du territoire par le Hamas en juin 2007. Son corps a été découvert dans un quartier du nord-ouest de la ville, selon les services de sécurité du mouvement, qui en ont interdit l'accès aux médias. L'otage italien qui était à la fois journaliste, écrivain et militant du mouvement pacifiste pro-palestinien International solidarity mouvement (ISM) - a été étranglé, a précisé cette même source, ajoutant que deu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant