Un militant islamiste en fuite

le
1

PARIS (Reuters) - "Tout est fait pour retrouver" Saïd Arif, un militant islamiste d'origine algérienne assigné à résidence depuis octobre 2012 en Haute-Loire qui a pris la fuite samedi, a déclaré dimanche Manuel Valls.

Le ministre de l'Intérieur a déclaré à des journalistes que cet ex-officier de l'armée algérienne, considéré comme proche d'Al-Qaïda et condamné en 2007 en France pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, était "un individu dangereux".

"Il avait tenu des propos inacceptables à un organe de presse. Tout est fait pour le retrouver", a-t-il dit en marge d'une conférence de presse sur la sécurité routière.

Saïd Arif, libéré de prison en 2011, était en résidence surveillée dans un hôtel de Brioude (Haute-Loire) depuis octobre 2012.

Dans une interview parue le 21 mars dernier dans un hebdomadaire de Haute-Loire, "Renouveau", Saïd Arif déclarait que "les attentats suicide ayant une dimension économique sont le meilleur moyen de lutte pour les islamistes".

Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le dimanche 12 mai 2013 à 23:13

    Ce qui est aberrant dans ce cas ,c'est qu'il est nourri ,logé et soigné gratos par la FRANCE et pendant ce temps là nos soldats ne touchent pas toujours leur Solde et doive se nourrir et risquent leur vie de par ces individus ...La honte .......