Un membre de la Fifa persuadé que le Qatar perdra le Mondial 2022

le
0
Un membre de la Fifa persuadé que le Qatar perdra le Mondial 2022
Un membre de la Fifa persuadé que le Qatar perdra le Mondial 2022

Décidément l'avenir de la Coupe du monde au Qatar semble s'écrire de plus en plus en pointillée. La défiance vis-à-vis d'une compétition qui fait polémique en raison de soupçons de corruption depuis son attribution ne cesse de croître. Cette fois-ci, un membre allemand du Comité exécutif de la Fifa, Theo Zwanziger, pense que le Qatar perdra l'organisation de la Coupe du monde 2022 de football.

«Je crois qu'au final la Coupe du monde 2022 n'aura pas lieu au Qatar», dit l'ancien président de la Fédération allemande de football (DFB) dans une interview à «Sport Bild Plus», basant sa réflexion sur les risques posés par l'extrême chaleur estivale pour les joueurs et les supporteurs.

«Comme le dit lui-même Theo Zwanziger, c'est son avis personnel», s'est contenté de répondre la Fifa à l'agence sportive Sid.

Du côté des organisateurs qatarien, on n'est pas inquiet. «D'abord parce qu'il n'y a aucune base pour perdre la Coupe du monde. Et deuxièmement parce qu'il s'agit du premier Mondial au Moyen-Orient. Quand les gens pensent à cette région, c'est plutôt en termes de conflit. Le Mondial sera l'occasion d'unir les peuples. Il laissera un héritage positif», estime Hassan Al-Thawadi, secrétaire général du comité d'organisation Qatar 2022, dans un entretien paru lundi dans le quotidien «Die Welt».

«Les médecins disent, et j'avais insisté sur ce point dans le protocole, qu'ils ne peuvent pas garantir qu'une Coupe du monde puisse se tenir en été dans ces conditions», souligne pour sa part Zwanziger dans son interview.

Si des techniques de refroidissement des stades sont possibles, «la Coupe du monde ne concerne pas seulement les stades. Il y a aussi des supporteurs qui viennent des quatre coins du monde et qui seront concernés par la chaleur», rappelle-t-il. «Le premier incident mettant la vie en danger ferait l'objet d'une enquête. Et ça, personne au Comité exécutif de la Fifa ne voudrait y ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant