Un médicament moins cher contre la cécité

le
0
Une étude anglaise confirme que le Lucentis et l'Avastin offrent les mêmes bénéfices pour traiter la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Or le premier, seul autorisé, coûte 1100 euros, contre 30 euros pour le second.

Cette affaire est un cas d'école. Elle est emblématique d'un combat à mener pour réduire les dépenses de santé dans les pays occidentaux, sans diminuer la qualité des soins. Deux médicaments sont utilisés actuellement contre la dégénérescence maculaire liée à l'âge, une maladie qui frappe à des degrés divers un million de personnes dans notre pays et les menace de cécité.

Le premier, le Lucentis, injecté tous les mois dans l'½il au prix d'environ 1100 ¤ la dose, est autorisé par l'Agence du médicament. Le second l'Avastin, copie quasiment conforme du premier et utilisé de la même manière, coûte environ 30 ¤ par injection, mais n'a pas lui reçu d'autorisation. Aujourd'hui, du fait de l'augmentation de l'espérance de vie et du nombre de personnes concernées, le Lucentis représente le septième poste en termes de coût pour l'Assurance-maladie.

Sous la pression économique, les autorités sanitaires britanniques ont lancé, il y a quatre ans,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant