Un médecin prescrit trop de Doliprane : un bébé meurt

le , mis à jour le
4
  Un médecin urgentiste du Samu de l'Orne a été suspendu par le Conseil de l'ordre : il a prescrit trop de Doliprane à un bébé de 5 mois qui est mort. Photo d'illustration.  
  Un médecin urgentiste du Samu de l'Orne a été suspendu par le Conseil de l'ordre : il a prescrit trop de Doliprane à un bébé de 5 mois qui est mort. Photo d'illustration.  

Médecin généraliste, le Dr B. exerçe en tant que praticien hospitalier à temps partiel à l'hôpital des Andaines à La Ferté-Macé, dans l'Orne. Il est employé comme urgentiste régulateur au Samu de l'Orne. Dans la nuit du 4 au 5 mai 2015, le médecin assure à son domicile une garde de régulation du centre d'appel 15 d'Alençon. Vers 3 h 30, l'assistant de régulation lui passe une femme déclarant que son enfant de 5 mois présente une fièvre à 40 degrés et une respiration rapide. Selon l'enregistrement de la conversation téléphonique, qui n'est pas contesté, l'assistant demande seulement si l'enfant a reçu du Doliprane et s'il ne présente pas de convulsions. Intervenant à son tour, le Dr B. conseille la prise de Doliprane, un bain tiède, et le transfert aux urgences si la fièvre persiste. S'agissant de la dose de Doliprane, que la mère ne détient qu'en sirop et sans mesure, le médecin se montre particulièrement hésitant. Alors qu'on lui précise que l'enfant pèse 6 kilos, il parle de cuillère à soupe puis de cuillère à café, en prescrivant une et demie, puis, se reprenant, deux cuillères.

Plainte pénale classée sans suite

Mais, faute d'un interrogatoire suffisant de la mère, l'urgentiste n'a pas pu savoir que l'enfant était né prématurément à 35 semaines. De plus, un rappel de vaccins a été pratiqué la veille : un souffle cardiaque a été diagnostiqué à cette occasion. Enfin, le praticien ne...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a un mois

    Comme me disait un médecin maintenant à la retraite, à force d'avoir avalé tout et n'importe quoi pour assumer le quotidien hospitalier je ne puis plus prendre le moindre médoc sans faire une méga crise d'allergie...........

  • frk987 il y a un mois

    Et comme vous dites Dotcom1, ils ne carburent pas Doliprane pour tenir le choc, en milieu hospitalier pour suivre le rythme ils usent et abusent de toute une panoplie de médocs qu'ils n'oseraient jamais prescrire aux malades.

  • frk987 il y a un mois

    Facile de critiquer, prenez une saine décision à 3h30 du matin....après une probable journée épuisante et le tout au téléphone. C'est le cas d'école même du problème médical en France, pas assez nombreux, faisant des semaines hallucinantes entrecoupées de gardes nocturnes.......

  • dotcom1 il y a un mois

    Il n'a pas du prendre que du doliprane ce médecin...