Un mauvais coup pour les finances de l'UMP

le
0
Ce sont onze millions d'euros que le parti de droite va perdre si les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy sont définitivement rejetés.

Si les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy étaient définitivement rejetés, il perdrait le droit d'être remboursé d'environ 11 millions d'euros. Le coup serait très rude pour l'UMP, déjà en difficulté financière. Ces quelque 11 millions d'euros, pris en charge par l'État à condition que les comptes de campagne soient approuvés, correspondent à la moitié du plafond des dépenses autorisées pour chacun des deux finalistes à l'élection présidentielle.

Nicolas Sarkozy a un mois pour contester le rejet de ses comptes devant le Conseil constitutionnel. Les Sages ont la faculté d'annuler la décision de la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP). Ils peuvent approuver le compte litigieux, mais à des conditions strictes. La clémence est possible si «la méconnaissance des dispositio...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant