Un match, quel match ?

le
0

Avec la disparition de Johan Cruyff, la rencontre Pays-Bas - France a perdu de son intérêt. Les médias néerlandais n'évoquent quasiment pas ce match qui se transforme en hommage géant à l'ancien numéro 14 des Oranje.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL A AMSTERDAM

Ce vendredi matin, Amsterdam s’est réveillé sous la pluie. Et les larmes n’ont pas fini de couler chez les fans de Johan Cruyff. L’idole d’un pays a évidemment été célébrée jusque tard dans la nuit par les autres vedettes du football néerlandais. Et ce vendredi, c’est à peine si les victimes nationales des attentats de Bruxelles peuvent lui disputer les gros titres de l’actualité. Les principaux journaux consacrent d’ailleurs leurs Unes à Cruyff. De Telegraaf célèbre le numéro 14 de l’équipe nationale. De Volksrant ouvre avec le portrait souriant et espiègle de l’ancien attaquant. AD célèbre lui l’esthétisme de l’ancien buteur de l’Ajax, « le maître de la Hollande. » Pour Trouw, c’est « l’icône d’une génération » qui s’en est allée.

Un match devenu anecdotique

Quelques mois après David Bowie, c’est une autre égérie des années 1970 qui nous a quittés. Pour l’ancien international Frank De Boer, c’est simple : Cruyff est à considérer dans l’histoire du pays au même niveau que les peintres Rembrandt et Van Gogh. La disparition pressentie de Cruyff avait permis aux journaux et télévisions de se préparer. Du coup, c’est un florilège d’hommages qui s’est répandu depuis l’annonce de son décès. De ce fait, dans les journaux ou dans les programmes, ce Pays-Bas - France est devenu anecdotique. A croire que la rencontre de l’Amsterdam Arena avait été prévue à l’avance pour rendre hommage au roi.

Le temps s'arrêtera à la 14eme minute

Wytse van der Goot, reporter sur SBS 6, ne le cache pas : il ne faut pas attendre grand chose de ce match sur le terrain du côté des Oranje : « Nous n’avons plus les grands joueurs que nous avions avant. Sneijder a perdu de son talent. Van Persie n’est plus dans l’équipe, Robben est blessé, nos talents sont soit très jeunes, soit décevants. Nous pensons même que la qualification pour la Coupe du Monde sera difficile à décrocher. » Et comme les Bleus feront tourner, le meilleur moment de cette rencontre internationale se disputera entre l’hommage aux victimes des attentats de Bruxelles et bien sûr celui en la mémoire de Johan Cruyff, à la 14eme minute. Quand le match s’arrêtera pour un intense moment de recueillement….

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant