Un massacre imputé à des rebelles ougandais dans l'est de la RDC

le
0

KINSHASA, 21 novembre (Reuters) - Cinquante à 80 personnes ont été tuées par des membres présumés des Forces démocratiques alliées (ADF-Nalu), un mouvement rebelle ougandais, près de Beni, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), rapporte la Société civile du Nord-Kivu. Les faits se sont produits jeudi soir à une dizaine de kilomètres à l'est de l'aéroport de la ville, où sont basés les casques bleus de la Monusco (Mission de l'Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo). Aucun représentant de la mission n'a pu être contacté. Selon Julien Paluku, gouverneur du Nord-Kivu interrogé par Reuters, neuf corps ont été transportés à la morgue d'Oicha. Il a également imputé l'attaque aux rebelles ougandais. (Aaron Ross, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant