Un Marocain soupçonné d'islamisme radical expulsé de France

le
1

PARIS (Reuters) - Un Marocain considéré comme impliqué dans le groupe djihadiste Forsane Alizza a été expulsé de France jeudi, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Ali Benhammou est accusé d'avoir participé aux activités de deux cellules liées à ce mouvement "qui a fait de la France une cible prioritaire et a été dissous par décret", précise-t-il dans un communiqué.

"Sa volonté de recourir à la violence et son hostilité envers les valeurs de la République ne font aucun doute. Son expulsion s'est imposée", dit le ministère.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a annoncé mardi que plusieurs prédicateurs et imams radicaux étrangers seraient prochainement expulsés de France dans le cadre de la prévention de l'islamisme radical.

Il a réaffiché sa politique de fermeté sur ce sujet, dans la ligne de son prédécesseur UMP Claude Guéant.

Manuel Valls avait déjà expulsé l'imam Mohamed Hammami, responsable religieux de la mosquée Omar, située dans le XIe arrondissement de Paris, en octobre dernier.

Claude Guéant avait pour sa part procédé à l'éloignement de cinq islamistes, dont trois imams, en avril 2012, onze jours après les tueries commises à Toulouse et Montauban par le djidahiste français Mohamed Merah.

En 2011, une dizaine de prédicateurs avaient fait l'objet d'une mesure semblable.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • idem12 le jeudi 31 jan 2013 à 21:43

    1 expulsé 10 qui arrivent...