Un mardi 28 juillet sur le marché des transferts

le
0

Désormais, plus personne n'en doute : Jean-Michel Aulas est le loup de ce mercato. Le président de Lyon fait ce qu'il veut sur le marché. Et sinon, il a laissé quelques miettes aux autres. L'Atlético récupère une vieille connaissance, Drogba s'essaiera en MLS, le onze de la Juventus se dessine et Diaby enflamme la Canebière.

Le gros coup du jour : l'Atlético retrouve Filipe Luís

Il y a un an, Chelsea l'achetait 22 millions d'euros. Aujourd'hui, l'Atlético le rachète seize millions d'euros. Entre-temps, Filipe Luís a joué 26 matchs. Certes, il n'a pas convaincu Mourinho, mais il s'est maintenu en forme. Et puis, quoi de mieux que la maison pour retrouver la confiance ? En gros, pas besoin d'être un expert comptable pour savoir qui est vraiment gagnant dans cette histoire.

Les moyens coups : Okaka, Drogba, Afellay et Diaby à la recherche de réconfort

On l'a annoncé à peu près dans tous les clubs de la planète. Didier Drogba a finalement choisi le Canada, Montréal et la MLS pour les 18 mois à venir. Le cadre de vie, le salaire et son âge avancé ont certainement orienté son choix. À 37 ans, l'Inde est logiquement moins attractive que le Canada. Sinon, Afellay a enfin trouvé un club qui a l'ambition de lui rendre tout son éclat, puisque Stoke s'évertue déjà à ça avec Bojan. Okaka a lui aussi trouvé un point de chute réconfortant. Anderlecht, la Belgique, sa bouffe, son accueil Le désormais ex-attaquant de la Sampdoria pourra compter sur un championnat où ses stats (seulement quatre buts en 26 matchs l'année passée) auront au moins autant d'importance que son investissement. Et enfin Diaby, dont la signature a été officialisée par l'OM. Toutefois, la seule personne qui peut encore faire capoter le transfert n'est autre que le médecin du club. Le plus dur reste donc à venir.

Drogba au Canada, pour l'amour de la rime.

La bonne affaire : la Juventus ne se dépense plus, elle garde ses forces

Bonucci fait à nouveau parler sa fidélité envers la Vieille Dame. Il vient de se lier à nouveau avec elle jusqu'en 2020. Elle récupère également Mauricio Isla, prêté l'année dernière à QPR. Ce ne sera pas facile de se relever après avoir laissé partir Tévez, Pirlo, Vidal et peut-être Llorente, mais la Juve essaye tant bien que mal de se ressourcer. En plus des arrivées (Khedira, Dybala, Mandžukić, Neto, Zaza, Pereyra dont l'option d'achat a été…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant