Un marché automobile vigoureux en septembre, pas d'effet VW

le , mis à jour à 10:15
0
LES VENTES DE VOITURES RESTENT TRES VIGOUREUSES
LES VENTES DE VOITURES RESTENT TRES VIGOUREUSES

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France sont restées très vigoureuses en septembre, notamment pour les marques étrangères, la crise Volkswagen n'ayant pas encore eu d'impact sur le marché automobile français.

Il s'est immatriculé le mois dernier 164.774 voitures neuves dans l'Hexagone, soit une progression de 9,1% en données brutes comme en données corrigées des jours ouvrables (CJO).

Les marques étrangères ont tiré leur épingle du jeu, avec une hausse moyenne de 15,2% sur le mois tandis que PSA Peugeot Citroën a progressé de 4% et le groupe Renault de 4,9%.

Le groupe Volkwagen a vu ses immatriculations bondir de 12,6% en septembre.

François Roudier, porte-parole du CCFA, a souligné que l'impact de la crise que traverse VW n'était "pas perceptible", les voitures immatriculées en septembre ayant toutes été commandées avant que l'affaire n'éclate.

"Les Français avaient beaucoup progressé avec le renouvellement de leurs petits modèles", commente de son côté Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile. "Le rééquilibrage prend fin et ils se trouvent maintenant à leur niveau traditionnel sur le marché français."

"Quant à un effet VW, s'il doit y en avoir un, il se verra plutôt sur les prochains mois", ajoute-t-il.

Ce mois vigoureux porte la progression du marché automobile français depuis le début de l'année à +6,3% en données brutes (+5,7% en données CJO), contre respectivement +5,9% et +5,3% le mois précédent.

"On reste sur la même tendance que celle observée depuis l'été, une tendance de reprise auprès des entreprises et des particuliers", ajoute le CCFA.

Comme annoncé au salon de l'automobile de Francfort, le comité attend désormais une hausse de 4 à 5% du marché sur l'ensemble de 2015, contre +2% environ estimé en début d'année.

Bien qu'à la traîne du reste de l'Europe, le marché français est ainsi parti pour signer sa première année de véritable rebond, après quatre années consécutives de baisse et une stabilisation en 2014.

Les immatriculations de camionnettes et fourgons ont quant à elles rebondi de 8,6% tandis que celles de véhicules industriels ont accéléré leur hausse à +18,5% en France en septembre.

(Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant