Un maire jette l'éponge avant les municipales

le
3

Le conseil municipal de Noyant-la-Plaine a démissionné collectivement la semaine dernière pour protester contre les contraintes qui pèsent sur cette commune de 330 habitants.

Régis Moreau est maire depuis 25 ans. Seulement, à moins de deux mois des prochaines municipales, l'élu ainsi que les dix conseillers municipaux de Noyant-la-Plaine, située en périphérie d'Angers, ont choisi de jeter l'éponge. En cause: l'édile, âgé de 61 ans, n'en peut plus des contraintes qui écrasent cette commune de 330 habitants. La décision finale appartient au préfet. Celui-ci peut encore refuser la lettre de démission qui lui a été envoyée la semaine dernière. L'ancien agriculteur risque donc d'attendre malgré tout le mois de mars pour enfin pouvoir quitter ses fonctions.

La municipalité n'arrive plus à joindre les deux bouts. «L'État nous invente tellement de nouvelles lois et de normes qu'il ne reste plus d'argent pour l'entretien normal de la commune», se plaint Régis Mo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mcarre1 le mardi 11 fév 2014 à 23:58

    Pas seulement les communes mais aussi les entrepreneurs croulent sous les lois, les règlements, les normes, la paperasserie administrative, les taxes, les cotisations, les prélèvements et les impôts.

  • M2683479 le lundi 3 fév 2014 à 16:48

    36680communes à diviser par 10 afin d 'avoir des structures plus importantes et de diviser par autant le nombre d'élus et de fonctionnaires territoriaux .

  • M4960905 le lundi 3 fév 2014 à 16:45

    L'Etat laisse les tâches ingrates aux communes et la Société les laisse aux associations.