Un maire alsacien renonce à sa Légion d'honneur

le
1
VIDÉO - Jo Spiegel, maire d'une commune de la banlieue de Mulhouse, estime que toute distinction alimente le discrédit du régime démocratique.

Jo Spiegel, 62 ans, devait accéder au grade de chevalier de la Légion d'honneur. Seulement, le maire de Kingersheim, une commune de la banlieue de Mulhouse, a choisi ce week-end de refuser la décoration qui lui a été attribué. Conseiller général depuis 1988 et maire depuis 1989, il a été fait chevalier de la Légion d'honneur dans le domaine de la décentralisation lors de la promotion du 1er janvier de l'Ordre national de la Légion d'honneur. L'élu a fait connaître sa décision sur Facebook.

«Ma nomination au grade de chevalier de la Légion d'honneur ne me laisse ni insensible ni indifférent», tient tout d'abord à préciser Jo Spiegel. «Mais après avoir pris le temps nécessaire de la réflexion, j'ai décidé d'y renoncer». «C'est d'abord dans la critique sans concession d'une démocratie en panne et d'un système à bou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le lundi 6 jan 2014 à 19:12

    Quelqu'un qui a de l'honneur c'est très rare dans ceux qui la portent...