Un maire accusé de dérapage lors des cérémonies du 11 Novembre

le
1
Richard Trépant, élu UMP de Jussy, dans l'Aisne, aurait notamment qualifié les soldats français tués au Mali de «mercenaires». L'UMP locale évoque des propos déformés.

Les commémorations du 11 Novembre ont décidément connu leur lot de dérapages, cette année. Lors des cérémonies, le maire de la commune de Jussy, dans l'Aisne, aurait choqué l'assistance par ses propos, selon le Courrier picard .

D'après des témoins contactés par le journal, le maire UMP, Richard Trépant, aurait refusé de faire une minute de silence en mémoire des sept soldats français tués au Mali en 2013. «Je refuse de me recueillir pour ces mercenaires», aurait-il déclaré. Le président de la section locale des anciens combattants avait en effet demandé une minute de recueillement pour tous les soldats. L'incident n'en serait pas resté là, puisque Richard Trépant aurait ensuite traité de «cons» les gradés de la Première Guerre mondiale, avant de conclure qu'il faudrait «arrêter l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 14 nov 2013 à 10:01

    Désinformation des médias...avides de sensationnel, pour brader leurs feuilles de choux ?!!!...