Un magistrat pris en otage par un commando armé à Istanbul

le
0

ISTANBUL, 31 mars (Reuters) - Un groupe de l'extrême gauche turque a pris en otage mardi un procureur d'Istanbul, menaçant de l'assassiner si la police turque ne reconnaît pas sa responsabilité dans la mort d'un manifestant l'an dernier. Une intervention des forces spéciales de la police est en cours dans le bâtiment où se déroule la prise d'otage. Plusieurs personnes ont été évacuées, peut-on voir sur des images retransmises par les chaînes de télévision turques. Sur son site internet, le Parti-Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP-C) a posté une photo du procureur avec un pistolet braqué sur sa tête. Le magistrat dirige l'enquête sur la mort d'un adolescent grièvement blessé à la tête lors de manifestations antigouvernementales. Berkin Elvan, qui était âgé de quinze ans, est mort l'an dernier après avoir passé neuf mois dans le coma. Le Premier ministre Ahmet Davutoglu préside une réunion de crise avec les ministres de l'Intérieur et de la Justice ainsi que leurs prédécesseurs. Le DHKP-C tient le parti AKP au pouvoir pour responsable de la mort de l'adolescent et réclame que les policiers l'ayant frappé "avouent" à la télévision et que leur chaîne hiérarchique comparaisse devant des "tribunaux populaires". Ce groupe est classé comme organisation terroriste par la Turquie, l'Union européenne et les Etats-Unis. Il est impliqué dans l'attentat suicide commis en février 2013 contre l'ambassade des Etats-Unis à Ankara. (Humeyra Pamuk; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant