Un «M. Fessenheim» chargé de fermer le site

le
1
Francis Rol-Tanguy, nommé en Conseil des ministres ce mercredi, doit orchestrer la fermeture de la doyenne des centrales françaises tout en préservant les quelque 2200 emplois qui en dépendent.

C'est une mission très délicate qui a été confiée à Francis Rol-Tanguy par le gouvernement: orchestrer la fermeture de la doyenne des centrales nucléaires françaises, Fessenheim, en Alsace, promise par le président de la République avant la fin 2016. Ceci en préservant les quelque 2200 emplois dont 770 emplois directs, et en garantissant l'approvisionnement électrique de la région. Annoncée la semaine dernière dans les Dernières Nouvelles d'Alsace par la ministre de l'Écologie Delphine Batho, la nomination de Francis Rol-Tanguy a été officialisée ce mercredi en Conseil des ministres et sa fonction définie par un décret paru au Journal officiel.

Les syndicats, nombre d'élus alsaciens et EDF sont ouvertement hostiles à la fermeture des deux réacteurs de Fes...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dub22 le mercredi 12 déc 2012 à 16:00

    Ah!, encore un copain à caser!!!! Que je sache EDF maitrise le process!