Un Lyon averti en vaut deux

le , mis à jour à 16:59
0
Un Lyon averti en vaut deux
Un Lyon averti en vaut deux

Ne pas rééditer les mêmes tergiversations que l'été dernier. L'OL, déjà deuxième derrière le PSG en 2015, avait connu une intersaison agitée. Avec notamment la gestion plus que délicate de la prolongation de contrat d'Alexandre Lacazette. S'en était suivi un début de saison très compliqué. Cet été, le mot d'ordre était clair : gérer mieux, gérer aussi plus vite.

 

Lyon s'y est attelé. L'OL a évité les psychodrames et s'est séparé de deux joueurs, Lindsay Rose et Bakary Koné, qui n'entraient plus dans les plans de Bruno Genesio. Le départ de Samuel Umtiti au Barça, pour 25 M€, s'est quant à lui effectué en bonne intelligence entre le club et le joueur. Pour pallier le départ du taulier de sa défense, Lyon a vite réagi. Déjà courtisé l'été dernier, Nicolas Nkoulou, international camerounais de 26 ans, a rejoint le Rhône libre. L'OL a aussi enrôlé, en défense centrale, le très prometteur Emanuel Mammana, international argentin de 20 ans, pour 7,5 M€. A gauche, l'international polonais Maciej Rybus, 26 ans, remplace numériquement Henri Bedimo, en fin de contrat. Lyon est d'ailleurs toujours à la recherche d'un autre arrière gauche, Jérémy Morel pouvant être utilisé dans l'axe avec Yanga-Mbiwa, Nkoulou et Mammana.

 

Ce début de mercato plus serein s'explique aussi par des finances plus saines. Qualifié directement pour la deuxième saison consécutive en C1, en pleine réussite dans son nouveau stade, Lyon a plus de marge de manoeuvre. Ainsi, l'OL est en mesure de conserver, après le départ d'Umtiti, les deux autres joueurs très convoités de son effectif, Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso, que Genesio veut absolument garder.

 

La question Ghezzal

 

L'autre priorité, désormais, est le recrutement d'un attaquant. Plus compliqué. Le retour d'Hatem Ben Arfa n'a pas pu se conclure et Roger Martinez, un jeune Colombien vivement espéré dans le Rhône, a filé en Chine. L'OL ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant