Un lundi 15 juin sur le marché des transferts

le
0
Un lundi 15 juin sur le marché des transferts
Un lundi 15 juin sur le marché des transferts

C'est en France que les plus grosses transactions ont été effectuées. Caen continue de piller Nantes, Saint-Etienne s'est payé, comme convenu, Théophile-Catherine, et se positionne même sur Okaka. Certainement un effet secondaire de l'arrivée des Qataris en Ligue 1.

Le gros coup du jour : un Kévin de plus en Ligue 1

C'était plus ou moins convenu mais on attendait l'officialisation. C'est désormais chose faite : Kévin Théophile-Catherine restera à Saint-Etienne. Le club a décidé de se le payer une bonne fois pour toutes, alors qu'il était encore la propriété de Cardiff. Montant de la transaction : 2 millions d'euros. Durée du contrat : 3 ans.

Le moyen coup du jour : Caen poursuit la piste nantaise


Chaker Alhadhur

Après Vincent Bessat, c'est au tour de Chaker Alhadhur de rejoindre la Normandie. Un contrat de 4 ans pour le latéral comorien de 23 ans. Alain Caveglia, le directeur sportif de Caen : "Il peut aussi bien jouer à droite qu'à gauche. Avec Dennis Appiah et Manu Imorou, nous disposons, désormais, de trois garçons pour deux postes". Sinon, ils n'ont qu'à absorber complètement les Canaris et se renommer le Stade Malherbe de la Basse-Normandie et des Pays de la Loire.

La bonne affaire : Höwedes reste à Schalke




C'est toujours compliqué de retenir un joueur qui a des offres à l'étranger alors qu'on ne joue soi même que la C3. Et bien, c'est un obstacle que Schalke a réussi à franchir. Benedikt Höwedes, malgré les offres d'Arsenal, entre autres, restera bien au bord de la Ruhr. Horst Held, directeur sportif du club, s'en réjouit : "Il avait deux offres à l'étranger. Nous sommes heureux qu'il ait décidé de rester ici". Une jolie affaire, donc. Surtout que c'est toujours un peu long et risqué de trouver un remplaçant à un tel joueur, encore dans la fleur de l'âge, performant et intégré dans son club.

L'appel du pied (et le râteau qui va avec)


"Ok, passez un coup de fil aux propriétaires et puis j'y suis !" Didier Drogba, au sujet d'un départ pour New York.

"Au bout d'un moment, il faut que ça s'arrête. Moi, je n'ai rien demandé. J'aime le public marseillais, je suis moi-même supporteur de Marseille mais il faut qu'ils arrêtent de…












Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant