Un loup flashé par un radar en Ardèche

le
17
Un loup flashé par un radar en Ardèche
Un loup flashé par un radar en Ardèche

Le cliché est en noir et blanc, pris de nuit. L'animal est un peu flou, avec les yeux éblouis par le flash, mais on reconnaît malgré tout la silhouette du loup. La photo a été prise dans la nuit du 11 au 12 avril à Cellier-du-Luc (Ardèche) par un radar automatique installé par la Direction départementale des territoires. Depuis, la photo a été expertisée et le loup officiellement identifié.

Si ces radars automatiques ont été installés, c'est que la présence du loup était fortement soupçonnée en Ardèche. « Depuis juin 2012, 18 attaques sur des animaux domestiques ont fait l'objet d'un rapport d'expertise du Centre national d'études et de recherche appliquée de l'Office national de chasse et de la faune sauvage », rappelle la préfecture d'Ardèche, qui détient maintenant la preuve matérielle de sa présence.

« Le loup était présent dans les départements limitrophes, ce n'est pas étonnant qu'il arrive chez nous », considère Laurent Hilaire, qui élève 300 brebis à Saint-Julien-du-Gua. Il se dit « très inquiet » et surtout sceptique sur les mesures de protections proposées par les pouvoirs publics : barrières électriques, chiens de berger dressés pour protéger les troupeaux, mise à l'abri des animaux la nuit. « Mes moutons sont dehors du 1er juin au 1er novembre, il m'est impossible de les rentrer tous les soirs », confie l'éleveur.

Scepticisme sur les mesures de protection

Pour Mickaël Giraud, éleveur d'ovins à Saint-Joseph-des-Bancs, et président de la fédération des éleveurs d'ovins de Rhône-Alpes, ce cliché confirme ce qu'il savait déjà. « En un an, on a eu 80 moutons tués et 62 blessés », avance-t-il. Cette photo est néanmoins très importante, dans la mesure où elle constitue une reconnaissance officielle. Avec la mise en place de solutions à la clé. Pour Mickaël, comme pour ses collègues éleveurs, les mesures de protection préconisées par la...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nic.sail le jeudi 23 mai 2013 à 14:58

    il y a plus de chiens tueurs de moutons que de loupsil faut donc supprimer ces chiens et tous les chiens dangereuxfausse polémique, clotures,chien de garde, indemnisation ?

  • schatzyy le dimanche 19 mai 2013 à 22:28

    Laissez le loup tranquille, c.onn.ards d'humain!!!!!

  • janaliz le samedi 18 mai 2013 à 14:30

    Est-ce qu'on va lui retiré des points...

  • launor le samedi 18 mai 2013 à 11:21

    à la lecture du titre , j'ai cru que le loup avait fait un excès de vitesse ! mais en tant qu'animal sauvage il ne peut être verbalisé.

  • larced59 le jeudi 16 mai 2013 à 13:09

    Au secours !!! En rentrant chez moi, un petit oiseau m'a chié dessus. Envoyez-moi l'armée pour tous les éradiquer.Non, mais il faut arrêter maintenant, tout dérange en France!

  • pmessag2 le mercredi 15 mai 2013 à 16:22

    @Uran : malheureusemenbt on a pas attendu d'hypothétiques loups en pleine ville pour avoir des chiens (domestiqués?) qui s'attaquent aux enfants. Il ne faut pas exagérer non plus. Et puis, Serge Reggiani l'a déjà chanté celle là, mais lui il paraphrasait

  • pmessag2 le mercredi 15 mai 2013 à 16:18

    Bravo pour le titre les journalistes ! Y en a qui vont croire qu'il s'agissait d'un radar de contrôle de vitesse ! Très fort

  • nitram.g le mercredi 15 mai 2013 à 14:04

    attention! au loup ! les éleveurs de moutons du secteur ont maintenant la preuve qu'il va falloir supprimer la bête...

  • uran le mardi 14 mai 2013 à 13:36

    Que diront les biens pensants le jour ou des enfants seront tués dans les parcs parisiens par des loups. A oui il faut partager les espaces naturels avec les prédateurs.

  • paumont1 le mardi 14 mai 2013 à 12:36

    le gouvernement ne sachant plus où trouver l'argent qui manque au budget de l'état, a décidé de mettre des radars dans les bois, pour taxer les animaux en excès de vitesse...Arrêtez de respirez tous, bientôt la taxe carbone va taxer le CO2 que vous émettez à chaque expiration...