Un livre sur la DCRI déclenche une avalanche de plaintes

le
0
Accusé dans un livre d'être au service de l'Élysée, le patron des renseignements intérieurs, Bernard Squarcini, attaque les auteurs en diffamation, ainsi que le site Mediapart ... qui va aussi saisir la justice.

Les critiques contre le patron du renseignement intérieur français Bernard Squarcini,accusé dans un livre d'avoir dirigé une police parallèle pour enquêter sur la presse et l'opposition, ont suscité jeudi démentis officiels et plainte de l'intéressé.

La charge de trois journalistes du Point et du Canard enchaîné dans le livre publié cette semaine et intitulé L'Espion du président vise indirectement Nicolas Sarkozy, censé avoir laissé s'installer ces pratiques au sein de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI). Confié à un proche du chef de l'Etat, Bernard Squarcini, ce service de police judiciaire et de renseignement comptant 3400 fonctionnaires a été créé en 2008 par fusion des Renseignements généraux (RG) et du contre-espionnage, la Direction de la surveillance du territoire (DST).

À trois mois de la présidentielle, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant voit dans ce livre la dernière manifestation de ce qui serait une campagne systém

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant