Un livre au vitriol d'un lord vengeur embarrasse David Cameron

le
0
David Cameron s'est pour l'instant refusé à commenter les passages du livre qui font polémique.
David Cameron s'est pour l'instant refusé à commenter les passages du livre qui font polémique.

Les grandes ruptures ne sont jamais muettes. Pour avoir oublié ce bon vieil adage de la vie politique, le Premier ministre conservateur, David Cameron, est aujourd'hui l'objet d'une biographie embarrassante qui fait grand bruit. L'auteur n'est autre que le milliardaire Lord Ashcroft, ancien vice-secrétaire général du parti conservateur, qui a financé généreusement la majorité dans le passé.

Lord Ashcroft est fâché, amer, vengeur. C'est net et sans ambiguïté. Le pair du royaume est allé à la recherche d'informations gênantes concernant David Cameron quand ce dernier est revenu sur sa promesse de lui offrir un poste important au sein de son cabinet de coalition, en 2010. Dans son entreprise de démolition de l'hôte du 10 Downing Street, le lord s'est fait aider par la journaliste Isabel Oakeshott, qui a quitté la direction du service politique du Sunday Times pour collaborer à la rédaction de ce livre explosif.

Des accusations de débauche

Le Premier ministre a refusé de nier les allégations contenues dans le brûlot intitulé Call Me Dave (Appelez-moi Dave) qui doit paraître en octobre. La presse met en exergue un prétendu bizutage impliquant la tête d'un cochon mort auquel aurait participé Cameron dans le cadre d'une société secrète réservée aux happy few de l'université d'Oxford. Le futur leader a étudié dans la célèbre alma mater au cours des années 1980. Ces accusations de débauche...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant