Un lexique pour mieux comprendre le monde du vin

le
0

Ce petit lexique devrait aider les débutants à mieux s'y retrouver.
Ce petit lexique devrait aider les débutants à mieux s'y retrouver.

De nombreux mots et expressions constellent l'univers du vin. Si les connaisseurs surfent avec facilité sur les termes de ce langage spécifique, les débutants quant à eux, risque de s'y perdre rapidement. Ce petit lexique devrait leur permettre de mieux comprendre ce monde.

Appellation : Chablis, Saint-Emilion, Pessac-Léognan sont des noms qui peuvent paraître vaguement familiers aux oreilles des débutants, sans pour autant savoir ce que sont exactement ces appellations. Il s'agit du nom qui permet d'identifier la zone géographie, que ce soit la commune ou la région, où les raisins qui servent à la fabrication d'un vin ont été cultivés. On distingue trois grandes catégories de crus : les vins sans indication géographique, autrefois appelés vins de table, les vins avec indication géographique et enfin les AOC, Appellations d'Origine Contrôlée.

Cépage : Il s'agit tout simplement de la variété du raisin. Celles-ci sont extrêmement nombreuses ce qui explique entre autres pourquoi les vignerons sont capables de produire des vins différents. Le cépage n'indique pas seulement le fruit mais l'ensemble de la vigne, c'est-à-dire le raisin, les feuilles et les pieds. Parmi les cépages les plus connus servant à la fabrication du vin rouge on trouve le Syrah, le Pinot noir, le Gamay, le Merlot, la Grenache, le Cabernet franc et le Cabernet-sauvignon. Quant à ceux qui sont à l'origine du vin blanc, les plus célèbres dont le Chardonnay, le Muscat, le Riesling, le Chenin blanc, le Sémillon ainsi que le Sauvignon blanc.

Chambrer : Chambrer un vin signifie remonter les bouteilles de vin rouge depuis la cave jusqu'à la pièce où s'effectuera la dégustation, afin qu'elles prennent la température de la « chambre » c'est-à-dire 18°C. Il s'agit là d'une pratique qui remonte à une époque où le chauffage n'existait pas encore.

Millésime : Ce terme désigne tout simplement l'année de la vendange. Pour les connaisseurs, c'est un facteur de très haute importance étant donné que la qualité du raisin varie selon les ans en fonction des conditions climatiques dans lesquelles il a été cultivé. Cependant, un bon millésime dans une région ne signifie pas qu'il en est de même pour celle qui la voisine.

Tanins : les termes «  Tanins » ou « Tannique » s'appliquent exclusivement aux vins rouges. Ils désignent une substance qui donne une sensation « râpée » sur la langue. A noter que les vins tanniques ont tendance à s'adoucir avec le temps.

Vin millésimé : il s'agit d'un terme qui désigne des cuvées qui sont produites à partir d'une seule et même année. C'est souvent le cas pour les vins tranquilles, mais beaucoup moins pour les champagnes pour lesquels l'assemblage de plusieurs années est une pratique courante. C'est pour cette raison que certains d'entre eux se distinguent en prenant soin d'indiquer qu'il s'agit d'un « vin millésimé ». Quant aux vins doux naturels à l'instar du Banyuls ou du Rivesaltes, et aux vins de liqueur comme le pineau des Charentes, ils nécessitent également un assemblage de plusieurs années. D'une manière générale, ils ne sont pas millésimés.

Vin moelleux : Il se distingue par sa texture qui n'est pas sans rappeler celle du velours, son onctuosité et surtout un taux de sucre qui doit impérativement être situé entre 10 et 45 grammes par litre au maximum. Ils sont souvent confondus avec les vins liquoreux qui sont davantage sucrés avec plus de 45g par litre. Parmi les appellations qui, en France, produisent des vins moelleux, on trouve Gaillac, Vouvray et Jurançon.

Vin Primeur : Il s'agit d'un vin dont la macération est courte (pas plus de trois jours) et qui est dégusté l'année même de sa vendange. Ce concept s'applique à toutes les couleurs de vin. Le vin primeur le plus connu est sans nul doute le Beaujolais Nouveau qui est dégusté chaque année à partir du troisième jeudi du mois de novembre.

Vinification : Après les vendanges vient la vinification. C'est le moment où le raisin est placé dans une cuve pour macérer pendant quelques jours. Les opérations qui permettent de transformer le moût du raisin en vin sont nombreuses. Afin de déclencher le processus de fermentation, des levures de culture ou naturelles sont ajoutées. Le sucre se convertit ensuite en alcool. La vinification varie selon le cépage et le vin à produire.

Vendanges tardives : C'est lorsque les raisins sont vendangés alors qu'ils sont en surmaturité et donc chargés en sucres et en arôme. Bien que des vignobles étrangers aient copié cette méthode, l'experte en la matière reste l'Alsace. Les vignerons de cette région ont pris l'habitude de compléter l'étiquette avec la mention « Vendanges Tardives » juste après les appellations Alsace ou Alsace Grand Cru. Peu de cépages peuvent permettre ce genre de pratique dont le Pinot gris, le Muscat, le Riesling et le Gewürztraminer.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant