Un juré jugé pour avoir violé le secret des délibérations

le
0
Encourant un an de prison et 15.000 euros d'amende, il avait dénoncé publiquement l'attitude d'une présidente de cour d'assises.

Un juré change de rôle: Thierry Allègre, 44 ans, comparaît ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Meaux, pour «violation du secret professionnel», délit passible d'un an de prison et 15 000 ¤ d'amende.

En novembre 2010, M. Allègre fut tiré au sort pour siéger à la cour d'assises de la Seine-et-Marne. Parmi les affaires examinées, celle concernant un certain Bernard L., accusé de viols sur mineure. Celui-ci sera condamné à une peine plutôt clémente pour de tels faits - cinq ans de prison. Cette sentence a, depuis, été cassée.

Or, en avril 2011, M. Allègre accorde un entretien, à visage découvert, au journal Le Parisien. Il y affirme que la présidente de la cour d'assises a truqué la délibération de la cour et des jurés, passant outre un premier vote qui devait déboucher sur un acquittement. Selon lui, la magis...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant