Un juge spécialiste du règlement à l'amiable

le
0
Le juge McKeon est connu pour préparer à fond ses dossiers. Après avoir écouté les arguments des deux parties, il annoncera sa décision sur l'affaire DSK dans le courant du mois d'avril.

Quand il déambule dans les longs couloirs défraîchis du tribunal civil de la Bronx Supreme Court, le juge en chef, Douglas McKeon, est un peu dans sa deuxième famille. Cela fait plus de vingt ans que cet homme aux manières courtoises et au sourire bienveillant juge des affaires ici. Né dans le Bronx et habitant depuis toujours dans le quartier, le magistrat de 63 ans met un point d'honneur à travailler parmi les gens qui l'ont élu.

Dans son grand bureau du sixième étage, où des rangées de livres de droit s'accumulent sur les étagères, il reçoit sur une petite table centrale croulant sous les papiers, celle où il négocie habituellement les accords de gré à gré avec les avocats. Un vieux canapé anglais en cuir rouge invite à la réflexion. C'est ici qu'il a préparé l'audience de ce mercredi relative à l'immunité diplomatique, invoquée par les avocats de Dominique Strauss-Kahn pour classer l'affaire. «C'est très intéressant de lire sur ce sujet. Ce n'est pas

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant