Un juge aurait suggéré une garde à vue «pour l'exemple»

le
3
Selon RTL, un courriel émanant d'un célèbre juge d'instruction et retrouvé «par hasard» suggère de placer une femme en garde à vue pour faire « un bel exemple ». L'avocat de la défense crie au scandale.

Il est l'un des juges les plus en vue de Paris. Guillaume Daïeff enquête actuellement sur les ramifications du système d'évasion fiscale qu'aurait mis en place la banque UBS, au coeur de l'affaire Jérôme Cahuzac. Son nom apparaît dans de nombreuses autres enquêtes importantes: il fait notamment partie des juges qui ont décidé de la perquisition au domicile parisien de Christine Lagarde, la patronne du FMI, dans le cadre du dossier Tapie.

Guillaume Daïeff, vice-président chargé de l'instruction au Pôle financier de Paris, se voit pourtant accusé d'avoir bafoué son devoir d'impartialité. Il aurait explicitement demandé une «bonne petite garde à vue» pour «l'exemple» à un magistrat du parquet. En cause, la compagne d'un homme visé par une enquête sur une gi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 25 mar 2013 à 18:08

    Les nouveaux sheriffs des temps modernes !!! et comme ils sont d'extrême gauche, on est en train de virer à la Stasi ou à la Securitad..................

  • rodde12 le lundi 25 mar 2013 à 17:00

    L'action des anciens parlements était une des causes de la Révolution. Nous sommes retombés dans les mèmes errements. La conception orientée de la loi prévaut sur son analyse littérale pour l'instruction et surtout en droit social. Les convictions de classe l'emportent sur la volonté populaire. Cela ne peut durer. La justice n'est que relative et si elle est partisane elle suscite la révolte de ceux qui n'ont pas l'heur de lui plaire.

  • M1625665 le lundi 25 mar 2013 à 16:34

    Nouvelle définition de juge:Personnage se croyant investi de tous les pouvoirs y compris celui de remettre en liberté des assassins en toute impunité en cas de récidive de ceux ci