Un journaliste indonésien soupçonné de blasphème pour un dessin

le
1

DJAKARTA, 12 décembre (Reuters) - Le rédacteur en chef du Jakarta Post, journal indonésien anglophone, est soupçonné de blasphème par la police pour la publication d'une caricature contre le groupe Etat islamique en juillet dernier. Le journaliste, Meidyatama Suryodiningrat, l'a annoncé lui-même dans un communiqué diffusé jeudi soir sur le site du Jakarta Post, démentant toute infraction à la loi. "Ce que nous avons produit, c'est un article critiquant l'EI (...) qui pratique la violence au nom de la religion", dit-il. Le dessin montre un membre de l'EI hissant un drapeau avec un crâne et une phrase en arabe évoquant Dieu. Cinq jours après la publication, le journal avait diffusé un texte se rétractant et s'excusant pour le symbolisme religieux contenu dans la caricature. Depuis 2004, une centaine de personnes ont été reconnues coupables de blasphème en Indonésie, certaines condamnées jusqu'à cinq ans de prison. (Michael Taylor; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le vendredi 12 déc 2014 à 13:03

    Tout va bien ! L'obscurantisme s'étend sur le monde ! Très vite ! Très, très vite !