Un joueur des Bleus sauve une usine d'accordéons

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Un international français fait parler de lui. Point question de scandale graveleux ici. Si Laurent Koscielny est dans l'actualité, c'est parce qu'il a participé au sauvetage de l'usine d'accordéons Maugein, en redressement judiciaire depuis décembre.La fabrique menacée est une institution à Tulle, la ville où est né le Corrézien Koscielny. Le maire Bernard Combes, également conseiller de François Hollande, suivait le dossier avec attention. Créée en 1919, elle accumulait 600 000 euros de dettes et était partie pour mettre la clé sous la porte.11 emplois sauvésC'était compter sans l'intervention du défenseur d'Arsenal, qui s'est associé à Frédéric Gervozon, le P-DG des compotes Andros, pour injecter une partie des fonds nécessaires à la reprise de Maugein. Grâce à cette aide de 600 000 euros, l'une des dernières fabriques d'accordéons de France va survivre, et 11 des 17 salariés de l'usine vont pouvoir conserver leur emploi.Un investissement à la portée du Gunner, dont le salaire en 2012 s'élevait à 2,6 millions de livres (soit 3,2 millions d'euros) en 2012. Laurent Koscielny, qui fait partie de la liste dévoilée par Didier Deschamps pour affronter les Pays-Bas le 5 mars prochain, organisera-t-il un bal musette à l'issue de la rencontre ?

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant