Un jeune homme meurt après une décharge de Taser

le
1

ORLEANS (Reuters) - Un homme de 21 ans est mort samedi soir après avoir reçu une décharge électrique de pistolet Taser, a-t-on appris lundi auprès du procureur de la République d'Orléans.

Les gendarmes avaient été appelés à La Ferté-Saint-Aubin (Loiret) pour une rixe accompagnée de dégradations.

"Il y a d'un côté les raisons qui ont conduit le gendarme à utiliser son Taser, celles-ci semblant conformes, et de l'autre la recherche des causes de la mort", a dit à Reuters Franck Rastoul, procureur de la République.

"Aucun lien entre l'usage du Taser et le décès n'est pour l'heure établi. Rien n'est avéré ni écarté", a précisé le procureur qui a fait état d'"éléments de témoignages" étudiés par les enquêteurs.

"Le Taser, qui possède une traçabilité, va également être analysé par les enquêteurs afin de déterminer les conditions précises d'utilisation", a ajouté Franck Rastoul.

Le corps de la victime a été transféré à l'institut médico-légal de Tours (Indre-et-Loire) pour une autopsie qui doit avoir lieu mardi.

Mourad Guichard, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3365316 le lundi 4 nov 2013 à 14:04

    pour etre sûr que cette arme est totalement létale ; il faudrait la tester en dessous des portiques !