Un jeune hacker russe pirate des centaines de millions d'adresses e-mail

le
0
Un jeune hacker russe pirate des centaines de millions d'adresses e-mail
Un jeune hacker russe pirate des centaines de millions d'adresses e-mail

Des millions de comptes et de mots de passe étaient sur le marché noir des hackers. Alex Holden, le fondateur de l'entreprise de sécurité informatique Hold Security, a révélé jeudi à Reuters que son entreprise avait récupéré une importante base de données piratée par un jeune hacker russe.

Ces 10 Go de données contiendraient 272,3 millions d'adresses e-mail, couplées à leurs mots de passe respectifs. Le piratage concerne 57 millions de comptes Mail.ru, le principal fournisseur de comptes en Russie. Mais aussi des dizaines de millions de comptes Yahoo, Gmail et Hotmail.

Des données à forte valeur ajoutée

Hold Security a découvert cette importante fuite de données en contactant le jeune pirate informatique qui s'en vantait sur des forums spécialisés. Ce jeune Russe demande 50 roubles, à peine 1€, pour son butin qui peut être utilisé par d'autres pirates pour accéder à des informations confidentielles ou récupérer des coordonnées bancaires.

La société de sécurité américaine refuse de payer par principe mais poursuit la discussion. «C'est drôle de négocier autour de ça mais le pirate nous a finalement demander de "liker" et de voter sur sa page dédiée sur un réseau social (vive l'anonymat),» explique les équipes de Hold Security dans un post sur leur blog. 

Hold Security discovers 272 million unique credentials https://t.co/Rc9YDxStbZ and our behind-the-scenes story https://t.co/TZPG6OejLf— HoldSecurity (@HoldSecurity) May 4, 2016

Les experts accèdent alors à 1,17 milliard de références qu'ils recoupent. Ce sont donc 272 millions d'adresses uniques qui apparaissent dont 42,5 millions (15%) que cette entreprise spécialisée dans la récupération de données volées n'avait jamais vu circuler sur le marché noir.

Petit conseil : plus que jamais, il est grand temps de changer son mot de passe et surtout de le complexifier et de le diversifier.

Les Anonymous s'en prennent ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant