Un jeune Anglais de 4 ans soupçonné de radicalisation

le
0
Des écoliers du cours préparatoire (image d'illustration)
Des écoliers du cours préparatoire (image d'illustration)

Les employés des crèches britanniques prennent visiblement très au sérieux les dessins d'enfants. Un jeune garçon de 4 ans a bien failli être signalé pour radicalisation par le personnel du lieu où il est gardé après avoir représenté son père en train de couper un concombre.

Une cucurbitacée que l'équipe qui encadre les bambins a interprétée comme étant un engin explosif. Une maladresse de langage du garçon a fini de convaincre les employés de la crèche lorsque l'enfant a dit avoir dessiné « a cucker bum », un mot très proche de « cucumber » mais aussi de « cooker bomb », un préparateur de bombe en français.

Une surveillance accrue des risques de radicalisation

La mère du garçonnet a été convoquée, une entrevue durant laquelle on l'a prévenue que son enfant risquait de lui être retiré et qu'elle devait prouver son innocence pour éviter d'en perdre la garde a-t-elle expliqué au micro de BBC. La jeune femme a qualifié l'affaire d'« incroyablement énervante. » Un fait divers ubuesque qui n'est pourtant pas isolé.

En décembre dernier, un enfant de 10 ans qui avait écrit qu'il vivait dans une « terrorist house », une maison de terroriste au lieu d'une « terraced house », une maison de ville, avait lui aussi fait les frais de cet excès de zèle. Les autorités s'étaient alors déplacées au domicile de ses parents afin de s'assurer qu'il ne s'agissait pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant