Un Japon monumental humilie les Springoks !

le , mis à jour à 19:46
0
Un Japon monumental humilie les Springoks !
Un Japon monumental humilie les Springoks !

Monumental exploit du Japon qui domine l'Afrique du Sud ! Les Springboks débutent leur Coupe du monde sur un impensable fiasco face à d'incroyables Japonais, joueurs jusqu'au bout, et qui sont allés arracher la victoire sur la sirène (34-32).

Le debrief

Le Japon devient grand ! Personne ne donnait cher de la peau des Nipons face à l’Afrique du Sud. Et pourtant, au bout du match, les Brave Blossoms ont bien porté leur nom. Tout le temps au contact des Springboks, le Japon d’Eddie Jones n’a pas baissé les bras et réalise le premier gros coup de ce Mondial. Les Sud-Africains ont décroché le bonus défensif et offensif grâce à leurs quatre essais, grandement dus à la naïveté du Japon, mais quelle générosité de la part de ces derniers. Alors que l’on pouvait craindre une baisse de régime après le dernier essai de Strauss à la 62eme, le Japon a jeté toutes ses forces dans la bataille.

A force de pousser, les Japonais auraient même pu se contenter du nul en jouant au pied dans les derniers instants. Mais le capitaine Michael Leitch a demandé la mêlée à quatre reprises avant de voir son coéquipier Hesketh aplatir en coin, emmené par le souffle de tout un stade, tout un peuple qui voit sa sélection remporter son deuxième succès en Coupe du monde en huit participations. Et quelle victoire ! Générosité, panache et envie ont mené les Cherry Blossoms à la victoire. Un résultat qui change complètement l'ordre établi dans une poule B qui semblait promise à l’Afrique du Sud.

Le joueur qui a crevé l’écran

Ayumu Goromaru. 7/9 au pied, auteur du deuxième essai japonais, l’arrière nippon a crevé l’écran dans ce match. Métronome de son équipe, c’est lui qui a maintenu les siens en vie pendant que l’Afrique du Sud franchissait la ligne. Auteur de 24 points dans ce match.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« Une partie magnifique, une victoire amplement méritée acquise avec le cœur et un message très fort envoyé par notre sport à l’ensemble du monde. » (Diego Dominguez, ancien demi d’ouverture du Stade Français, de l’Argentine et de l’Italie, sur Sky Sport)

La stat dont on se souviendra

7. Comme le nombre de mêlées gagnées par le Japon. En comparaison, l’Afrique du Sud n’en a remporté que 2. No scrum, no win.

Les joueurs à la loupe

Afrique du Sud
BURGER a été toujours à la limite de la légalité dans son style caractéristique. Si ses méthodes ont longtemps été efficaces, il a souvent été pris par la patrouille. LAMBIE a essayé de peser sur le jeu mais ses coups de pied et ses passes ont souvent été imprécises. HABANA et MVOVO ont été transparents. DE JAGER et STRAUSS sortent un peu du lot grâce à leurs exploits individuels menant aux deux derniers essais.

Japon
On pourrait citer les 23 japonais sur le feuille de match tant ils ont été héroïques. GOROMARU avec son essai au terme d’un mouvement magnifique et ses 19 points au pied a été le grand artisan de cette victoire. LEITCH a combattu les Boks de front et a terminé le match malgré les crampes et la fatigue. MAFI a fait une énorme entrée, faisant reculer la défense sud africaine à chaque impact.

La feuille de match

CM2015 (Groupe C) / AFRIQUE DU SUD – JAPON : 32-34

Brighton Community Stadium (29 200 spectateurs environ)
Temps humide et nuageux - Pelouse correcte
Arbitre : Jerôme Garcès (FRA)

Essais : Louw (17eme), Du Plessis (32eme), De Jager (43eme), Strauss (62eme) pour l’Afrique du Sud – Leitch (29eme), Goromaru (68eme) et Hesketh (85eme) pour le Japon

Transformations : Lambie (19eme et 45 eme) et Pollard (63eme) pour l’Afrique du Sud – Goromaru (30eme et 70eme) pour le Japon

Pénalités : Lambie (56eme) et Pollard (71eme) pour l’Afrique du Sud – Goromaru (8eme, 42eme, 48eme, 53eme et 59eme) pour le Japon

Drops : Aucun

Cartons jaunes : Oosthuizen (79eme) pour l’Afrique du Sud

Cartons rouges : Aucun

Afrique du Sud
Kirchner – Habana, Kriel, De Villiers (c), Mvovo – Lambie, Pienaar – Burger, Du Toit, Louw – Matfield, De Jager – J. Du Plessis, B. Du Plessis, Mtawarira

Sélectionneur : Heyneke Meyer

Japon
Goromaru – Yamada, Sau, Tatekawa, Matsushima – K. Ono, Tanaka – Tui, Broadhurst, Leitch – H. Ono, Thompson – Hatakeyama, Horie, Mikami

Sélectionneur : Eddie Jones

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant