Un Italien enlevé en Libye en juillet a été libéré, annonce Rome

le
0

ROME, 13 novembre (Reuters) - Un ingénieur du bâtiment italien enlevé en juillet en Libye a été libéré, a annoncé jeudi le ministère italien des Affaires étrangères. Marco Vallisa avait été kidnappé le 5 juillet en même temps que deux autres ingénieurs, un macédonien et un bosniaque, dans la ville de Zouwara, à l'ouest de Tripoli, la capitale libyenne. Les deux autres avaient été libérés au bout de quelques jours. Dans le communiqué, le ministère italien précise que Marco Vallisa est en route vers l'Italie mais ne donne aucune précision sur les circonstances de sa libération. Les enlèvements de diplomates ou d'étrangers sont fréquents en Libye, où le pouvoir central ne parvient pas à exercer son autorité sur les milices apparues depuis le soulèvement de 2011 contre Mouammar Kadhafi. Marco Vallisa travaillait en Libye pour le groupe italien de construction Piacentini Costruzioni. (Philip Pulella, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant