Un Iranien condamné à mort menacé d'expulsion par Paris

le
0
Condamné pour avoir bu de l'alcool à trois reprises, Reza B. vient de se voir refuser l'asile par les autorités françaises, qui mettent en doute la véracité de ses propos et sa sentence par Téhéran.

Un Iranien, réfugié en France pour échapper à la peine de mort dans son pays, risque l'expulsion. La Cour nationale du droit d'asile (CNDA) vient de refuser l'asile à Reza B.*, condamné par la justice iranienne pour avoir consommé trois fois de l'alcool, une denrée interdite en Iran. «Cette décision ouvre la voie à un arrêté de reconduite à la frontière ou à une obligation de quitter le territoire français (OQTF)» précise son avocate, Me Marie Dosé. Ce qui devrait, selon elle, le rendre rapidement «expulsable vers la mort».

Juste après sa condamnation à la peine capitale le 11 avril 2009, Reza B. a tout laissé derrière lui pour sauver sa peau : sa famille, son travail, sa fortune. Seule sa femme a accepté de le suivre dans son exil en France, où le couple a réclamé le droit d'asile dès son arrivée à l'aéroport francilien de Roissy-Charles-de-Gaulle. Mais elle reste très fragile psychologiquement, depuis l'exécution de sa condamnation à 80 coups de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant