Un inventeur se dresse en "apôtre" du "Made in Ghana"

le
0
Un inventeur se dresse en "apôtre" du "Made in Ghana"
Un inventeur se dresse en "apôtre" du "Made in Ghana"

Avec ses téléviseurs dont on change le volume en claquant des doigts, ses robots qui parlent et ses voitures qui démarrent à l'aide d'une montre en or, un inventeur autoproclamé "la star de l'Afrique" espère révolutionner le secteur industriel ghanéen. Grâce à sa forte croissance économique, le petit pays ouest-africain a vu se développer une classe moyenne demandeuse de voitures, d'ordinateurs et de téléphones portables notamment.Mais presque aucun produit de ce type n'est fabriqué au Ghana --la plupart étant même importés au-delà du continent africain.Kwadwo Safo aimerait changer la donne. Son entreprise Kantanka présente des prototypes fabriqués en partie avec des matériaux locaux dans des expositions annuelles depuis des années. - Un marché difficile à pénétrer -L'inventeur compte ouvrir une usine, cette année, et lancer la production de ses voitures "made in Ghana".Les experts doutent que des voitures produites localement puissent concurrencer les quelque 12.000 véhicules neufs et 100.000 véhicules d'occasion importés chaque année.Mais de nombreux Ghanéens rêvent que Kantanka donne un volet industriel à une économie certes florissante (la deuxième de l'Afrique de l'Ouest), mais qui repose sur les matières premières: cacao, or et pétrole.- Voitures et hélicoptères de combat -Le Ghana dépend des importations pour la quasi-totalité de ses équipements et de son parc automobile.Couplée avec une inflation grimpante et une chute du cours de l'or, cette dépendance a contribué à faire perdre près d'un quart de sa valeur au cédi, la monnaie locale, l'année dernière, malgré une croissance économique de 7%.Lors de son discours sur l'état de la Nation le mois dernier, le président ghanéen John Dramani Mahama a mis l'accent sur l'importance de la production d'aliments de base "made in Ghana", tels que la volaille, les tomates ou le riz.Mais M. Safo et son équipe sont convaincus que leur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Google assure que la Turquie a pénétré son système d'adresses internet
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant