Un internaute sur deux est un gamer sur PC

le
0
Un internaute sur deux est un gamer sur PC
Un internaute sur deux est un gamer sur PC

Il ressort d’une étude menée par GlobalWebIndex sur les deux derniers trimestres de 2014 que 48% des internautes de la planète ont joué à un jeu sur PC ou laptop au cours du mois précédant le sondage.Autre fait saisissant qui ressort de cette étude menée sur un panel allant de 16 à 64 ans, on remarque une quasi égalité des sexes chez les internautes précités. 47% des sondés se présentaient comme des femmes et 48% des hommes, en revanche l’étude n’est pas entrée dans les détails des jeux plébiscités par l’un et l’autre sexe.

Mais de grandes disparités existent selon les pays et les régions du globe. L’Europe est par exemple complètement absente du classement des dix premiers pays où l’on joue le plus sur PC. En revanche, les Chinois et les Turcs arrivent en tête avec respectivement une proportion de 59% et 58% de gamers.

On trouve ensuite la Thaïlande (53%), le Vietnam (52%) et Taiwan (51%). Ces trois derniers, ainsi que le Brésil (50%), sont présentés comme les marchés affichant la croissance la plus rapide.

La première place de la Chine peut s’expliquer entre autres parce que les autorités interdisaient la vente de consoles non chinoises jusqu’en 2014. Pour répondre à cette interdiction, Nintendo a signé un partenariat avec un fabricant local, alors que Microsoft et Sony ont attendu que la loi change. La Xbox One a donc été commercialisée en Chine en septembre 2014, alors qu’il a fallu attendre mars 2015 pour les Playstation 4 et Vita.

Felim McGrath, analyste pour GWI, explique en partie l’absence de pays européens dans le top 10 du fait que "certains internautes européens affichent une moyenne d’âge plus élevée" que dans les autres régions du globe.

C’était surtout le cas au Royaume-Uni et en Allemagne, où seulement 33% des internautes jouaient à des jeux sur PC.

Il ressort cependant de ce sondage que toutes les catégories d’âge sont bien représentées. À travers le monde la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant