Un infirmier sur deux inquiet de ses conditions d'exercice

le
0
Près d'un infirmier salarié sur deux estime ne pas être en mesure d'assurer une sécurité des soins optimale à ses patients, selon une enquête réalisée par l'Ordre national des infirmiers et publiée mercredi.

Au total, 21.244 professionnels sur 520.000 praticiens ont répondu à une enquête sous forme de questions envoyées par e-mail aux infirmiers inscrits au tableau de l'Ordre. Résultats, parmi les infirmiers salariés du public, 51% jugent «ne pas pouvoir assurer une sécurité des soins optimale à leurs patients au regard de leurs conditions d'exercice». Ils sont 41% des salariés du privé.

L'étude relève que cette proportion est sensiblement identique qu'il s'agisse de jeunes diplômés (moins de deux ans, 54%), d'infirmiers expérimentés (moins de dix ans, 56%) ou très expérimentés (plus de dix ans, 42%). Par ailleurs, 42% des cadres de santé et 40% des directeurs de soins estiment ne pas pouvoir assurer cette sécurité des soins. En revanche seulement 18% des infirmiers libéraux le pensent.

Les infirmiers citent comme principales raisons à ce constat la surcharge de travail, le stress, l'épuisement et le manque de matériel ou de moyens adaptés. Par ailleurs, les con

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant