Un inconnu du grand public proche des 500 signatures

le
0

PARIS (Reuters) - François Amanrich, un candidat inconnu du grand public, a dit jeudi qu'il lui manquait onze signatures sur les 500 requises pour se présenter à l'élection présidentielle en France.

Son site internet avait indiqué un peu plus tôt que le candidat du Mouvement des clérocrates français (MCF) disposait "des 500 signatures" et qu'il serait présent le 22 avril au premier tour de scrutin.

"Il s'agit du nombre de promesses de parrainages", a précisé

à Reuters François Amanrich. "Nous sommes actuellement à moins onze, nous disposons de 489 signatures, mais nous sommes optimistes". Les candidats ont jusqu'à vendredi 18h00 pour déposer leurs parrainages devant le Conseil constitutionnel.

Le MCF, qui estime que "la démocratie représentative ne représente que ceux qui dirigent et ceux qui en profitent", prône un changement de système de désignation des élus qui passerait par un système de tirage au sort, ce que François Amanrich appelle la "clérocratie".

Marine Pennetier, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant