Un incendie brûle 450 hectares au nord de Marseille

le
0
INCENDIE DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE
INCENDIE DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

MARSEILLE (Reuters) - Un incendie a ravagé 450 hectares de végétation dimanche dans les Bouches-du-Rhône et avait cessé de progresser en fin d'après-midi sans être pour autant maîtrisé, a-t-on appris auprès des pompiers.

C'est l'incendie le plus important de l'été en France, après celui de Lacanau (Gironde) qui a détruit 650 hectares de forêt et de broussaille à la mi-août.

Le feu a été stoppé dans l'axe du vent mais 500 pompiers continuaient de lutter sur ses flancs.

Le sinistre s'est déclaré pour une raison encore inconnue vers 02h30 à proximité du camping de la commune d'Orgon, à 70 kilomètres au nord de Marseille.

Les 70 occupants du camping ont été évacués.

L'incendie a également touché la commune voisine de Sénas où une habitation a été détruite en zone agricole. Il est attisé par un vent violent avec des rafales de 70 à 90 km/h.

Les effectifs vont être renforcés en fin de soirée par des colonnes de sapeurs-pompiers de l'Hérault et de Rhône-Alpes pour porter à 700 le nombre de personnels mobilisés sur ce foyer.

Les personnels au sol sont appuyés par un dispositif aérien composé de cinq Canadair, deux Tracker, un avion gros porteur Dash pouvant emmener 10.000 litres d'eau et deux hélicoptères porteurs d'eau.

La flotte aérienne devra toutefois arrêter ses rotations avec la tombée de la nuit.

"En fin de soirée, le vent devrait faiblir, selon Météo France, et faciliter le travail des secours", a précisé le commandement des secours.

Un important dispositif devait être maintenu toute la nuit pour procéder à des opérations de noyage.

Tous les départements de l'arc méditerranéen sont en niveau d'alerte maximale depuis samedi soir et quatre feux de forêt, dont celui d'Orgon, ont éclaté dans la nuit de samedi à dimanche dans les Bouches-du-Rhône, a précisé le ministère de l'Intérieur.

Jean-François Rosnoblet, édité par Jean-Baptiste Vey

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant