Un important prêt accordé à l'opérateur de Fukushima

le
0
Critiquée pour son absence de communication après le séisme et le tsunami qui ont frappé le Japon, Tepco sollicite les banques nippones pour remettre en état les centrales thermiques du pays.

Pointé du doigt pour sa discrétion après le plus grand désastre naturel que le monde ait jamais connu - le gouvernement japonais estime le coût du séisme et du tsunami à environ 217 milliards d'euros - le géant nippon de l'énergie Tepco souhaite accélérer les travaux de remise en état de plusieurs centrales thermiques du nord-est de l'Archipel et de la région de Tokyo.

Le groupe qui fournit aujourd'hui de l'électricité à un tiers de la population japonaise sollicite ainsi les banques nippones pour l'aider à financer les réparations des centrales nucléaires endommagées par le tsunami et le démantèlement de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima.

Près de 2000 milliards de yens (17,4 milliards d'euro) seront ainsi versés au quatrième fournisseur d'électricité mondial dont 70% par les trois mégabanques japonaises : 600 milliards de yens par Sumitomo Mitsui Financial Group, 500 milliards pour Mizuho Financial Group et 300 milliards pour Mitsubishi UFJ

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant