Un imperturbable Vettel brille dans la nuit

le
0
Un imperturbable Vettel brille dans la nuit
Un imperturbable Vettel brille dans la nuit

Parti de la pole position, Sebastian Vettel a mené de bout en bout un Grand Prix de Singapour secoué par plusieurs accrochages et l'irruption d'un spectateur sur la piste. Un troisième succès, et la méforme des Mercedes, permet à l'Allemand de faire un petit rapproché au classement du championnat.

Objectif atteint pour Ferrari ! En début de saison, le grand patron de Ferrari Sergio Marchionne avait annoncé qu’il serait heureux si la Scuderia remportait trois courses lors de la saison 2015. Après la Malaisie et la Hongrie, la victoire de Sebastian Vettel à Singapour permet à l’écurie au cheval cabré d’atteindre l’objectif fixé. Une victoire du quadruple champion du monde qui ne souffre d’aucune contestation tant l’Allemand a semblé à l’aise entre les rails du circuit tracé dans la ville-état. Du premier au dernier tour, Sebastian Vettel a mené la course de la tête et des épaules. Il a parfaitement su gérer les deux neutralisations, dont la deuxième provoquée par un fan qui a fait irruption sur la piste. L’Allemand s’impose devant Daniel Ricciardo, qui a quand même donné le change à son ancien coéquipier chez Red Bull, surtout dans le dernier tour de course où il s’est offert le meilleur tour en course, empêchant le hat-trick du pilote Ferrari. Kimi Räikkönen, un ton en-dessous de son coéquipier, prend la troisième place. Deux Ferrari sur le même podium, une première depuis 45 Grands Prix.

Rosberg sauve ce qui peut l’être, premier abandon d’Hamilton

Mais si les Ferrari et les Red Bull ont brillé ce week-end à Singapour, c’est aussi en partie à cause de la méforme des Mercedes. Une méforme confirmée en course par la quatrième place de Nico Rosberg, jamais apparu capable d’entrer dans le rythme des leaders et qui termine à plus de vingt secondes de la Ferrari de Vettel. Le vice-champion du monde permet aux Flèches d’Argent de limiter la casse après le premier abandon de la saison de Lewis Hamilton. Le Britannique a souffert des problèmes électroniques l’empêchant d’utiliser la pleine puissance de son groupe propulseur, et a avisé son stand que continuer dans ces conditions ne servait à rien. Il a finalement abandonné peu après la mi-course. Un zéro pointé qui permet à son coéquipier de revenir à 41 points alors que Vettel réduit l’écart avec Nico Rosberg à huit points. Invisibles, ou presque, depuis le début du week-end, avec seulement un sursaut durant la qualification, les Williams se sont montrées durant la course. Si Felipe Massa a provoqué la première neutralisation, Valtteri Bottas a signé une intéressante cinquième place devant Daniil Kvyat, qui n’a pas confirmé sa belle qualification, où il avait signé le quatrième temps.

Verstappen refuse d'obtempérer !

A distance, Sergio Pérez prend la septième place devant les deux Toro Rosso de Max Verstappen et Carlos Sainz Jr, dans cet ordre alors que dans les trois derniers tours, le muret de l’écurie italienne intimait l’ordre à son jeune pilote néerlandais de céder sa place à son coéquipier espagnol. Mais jamais le Néerlandais n’aura cédé, ce qui annonce une franche explication après l’arrivée. Felpe Nasr prend le point de la dixième place, bien aidé par un Romain Grosjean à l’agonie sur ses pneus en fin de course, le Français préférant ensuite ne pas finir la course en rentrant au stand à l’orée du dernier tour, ce qui permet à son coéquipier Pastor Maldonado, qui s’est signalé par un accrochage avec Jenson Button où le Vénézuélien est monté sur les freins plus tôt que prévu, un « brake test ». En fond de classement, Alexander Rossi est parvenu à devancer son coéquipier Will Stevens pour sa première course de F1.

F1 / GRAND PRIX DE SINGAPOUR
Classement à l’issue des 61 tours - Dimanche 20 septembre 2015
1- Sebastian Vettel (ALL/Ferrari) en 2h0122’’118 (25 points)
2- Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull Racing-Renault) à 1’’478 (18pts)
3- Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) à 17'154 (15pts)
4- Nico Rosberg (ALL/Mercedes) à 24’’720 (12pts)
5- Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) à 34’’204 (10pts)
6- Daniil Kvyat (RUS/Red Bull Racing-Renault) à 35’’508 (8pts)
7- Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) à 50’’836 (6pts)
8- Max Verstappen (PBS/STR-Renault) à 51’’450 (4pts)
9- Carlos Sainz Jr (ESP/STR-Renault) à 52’’860 (2pts)
10- Felipe Nasr (BRE/Sauber-Ferrari) à 1’30’’045 (1pt)
11- Marcus Ericsson (SUE/Sauber-Ferrari) à 1’37’’507
12- Pastor Maldonado (VEN/Lotus-Mercedes) à 2 tours
13- Romain Grosjean (FRA/Lotus-Mercedes) à 2 tours
14- Alexander Rossi (USA/Manor Marussia-Ferrari) à 2 tours
15- Will Stevens (GBR-Manor Marussia-Ferrari) à 2 tours

Abandons
Jenson Button (GBR/McLaren-Honda) surchauffe de la boîte de vitesses
Fernando Alonso (ESP/McLaren-Honda) surchauffe de la boîte de vitesses
Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) électronique
Felipe Massa (BRE/Williams-Mercedes) électronique
Nico Hulkenberg (ALL/Force India-Mercedes) accrochage

Classement du championnat du monde pilotes (après 13 Grands Prix sur 19)
1- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 252 points
2- Nico Rosberg (ALL/Mercedes) 211
3- Sebastian Vettel (ALL/Ferrari) 203
4- Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) 107
5- Valtteri Bottas (FIN/Williams-Mercedes) 101
6- Felipe Massa (BRE/Williams-Mercedes) 97
7- Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull Racing-Renault) 73
8- Daniil Kvyat (RUS/Red Bull Racing-Renault) 66
9- Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) 39
10- Romain Grosjean (FRA/Lotus-Mercedes) 38
...

Classement du championnat du monde constructeurs (après 13 Grands Prix sur 19)
1- Mercedes 463 points
2- Ferrari 310
3- Williams-Mercedes 198
4- Red Bull Racing-Renault 139
5- Force India-Mercedes 69
6- Lotus-Mercedes 50
7- STR-Renault 41
8- Sauber-Ferrari 26
9- McLaren-Honda 17
10- Manor Marussia-Ferrari 0

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant